Un crédit sans apport, comment ça fonctionne ?

Lors de la souscription à un crédit, la banque va exiger la présentation d’un apport personnel représentant la somme d’argent que vous apportez au titre de la réalisation du projet. Aujourd’hui, il est possible d’emprunter sans apport si vous respectez un certain nombre de critères. On fait le point sur ce sujet.

Apport personnel au crédit : définition et explications

Par définition, l’apport personnel équivaut à la contribution financière que vous pouvez mettre sur la table lors de la souscription à un crédit. Cet argent va servir à payer les frais annexes relatifs à l’emprunt tels que les frais de notaire ou les frais de dossier. Il peut provenir de votre épargne, d’un emprunt familial, de la revente d’un bien comme un logement ou une voiture, d’une donation ou encore d’un héritage.

Les différents types de prêts pouvant servir d’apport

Il est aussi possible de fournir un apport via certains prêts aidés et règlementés. On cite notamment le prêt à taux zéro qui, comme son titre l’annonce, procure une certaine somme d’argent sans devoir payer d’intérêts en retour. Le prêt Action Logement peut aussi vous fournir un apport personnel maximal de 45 000 euros. Il est octroyé aux salariés œuvrant dans une entreprise comptant plus de 10 effectifs. Sinon, il existe le prêt épargne logement (PEL) qui fournit un prêt jusqu’à 92 000 euros. Sachez que l’apport personnel peut aussi provenir d’une assurance vie ainsi que d’un Livret A.

L’apport personnel : non obligatoire, mais indispensable

Qu’importe la source dont il est issu, le montant de l’apport doit représenter idéalement entre 10 et 30% de la somme totale du crédit convoité. Fournir cette contribution financière n’est pas obligatoire au regard de la loi. Mais cela conditionne l’accès à un crédit surtout si les montants empruntés sont élevés. En effet, l’apport va rassurer la banque sur votre réelle capacité de remboursement. Un candidat ayant réussi à économiser 5000 euros sur son plan épargne est plus fiable qu’un autre qui a travaillé pendant plusieurs années et qui n’est pas capable d’octroyer cette contribution.

Obtenir un prêt sans apport

Bien que l’apport personnel soit un critère important dans l’accès à un crédit, tout n’est pas perdu si vous ne pouvez pas en fournir. En effet, d’autres paramètres sont pris en compte par les banques et vont les pousser à se montrer plus flexibles. L’un des éléments examinés sera votre stabilité professionnelle. Si vous avez un statut de fonctionnaire ou de CDI, les établissements bancaires vous accorderont davantage leur confiance. Même les professions libérales qui prouvent la pérennité de leurs activités pendant de nombreuses années et qui ont de bons revenus ont aussi toute leur chance.

Si vous êtes récemment entré dans la vie active, la banque comprendra également que vous n’avez pas encore eu le temps de vous constituer une épargne. Elle se montrera donc clémente.

Par ailleurs, elle va aussi passer au peigne fin votre profil bancaire pour vérifier que vous gérez correctement votre budget. Accumuler les crédits à la consommation, enchaîner les découverts bancaires et être sujet aux achats compulsifs ne sont clairement pas en votre faveur.