Financer une cuisine avec un crédit sans apport

Pièce faisant habituellement l’objet de rénovation par les Français devançant même la salle de bain, la cuisine joue un rôle important, car au-delà d’être un simple endroit pour préparer les repas, elle est un lieu de vie où l’on aime se retrouver en famille dans une ambiance conviviale. Elle doit alors être confortable, richement équipée, efficace et surtout propre. Pour la rénover, il est néanmoins nécessaire de disposer d’un budget relativement élevé en fonction du modèle choisi. L’investissement peut être financé par le biais d’un crédit sans apport.

Comparateur Crédit Travaux
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Établir le devis d’une cuisine

Avant d’envisager la souscription à un prêt pour financer l’acquisition de votre cuisine, vous devez d’abord établir un devis afin d’avoir une idée plus précise du montant à solliciter auprès de la banque. Le prix d’une cuisine dépend d’une multitude de paramètres, à commencer par les marques. En fonction de leurs politiques commerciales, les cuisinistes et les enseignes spécialisées peuvent proposer des tarifs plus ou moins importants. Le mobilier entre aussi en ligne de compte au même titre que le plan de travail, les finitions, les dimensions, etc. Un des plus gros postes de dépense concerne également les appareils électroménagers c’est-à-dire le four, le frigo, le micro-onde, la cuisinière… Idem pour les équipements sanitaires et accessoires. À tout cela, vous devez ajouter le coût des travaux d’électricité et de plomberie et la livraison et la pose.

Les tarifs d’une cuisine dépendent aussi de la gamme choisie. En entrée de gamme, un budget entre 1000 et 3000 euros pourrait suffire. En milieu de gamme, l’investissement sera plus important, car la qualité est optimisée ce qui permet à la cuisine d’être garantie entre 5 à 25 ans. Les prix quant à eux oscillent entre 3000 et 12 000 euros. Les modèles de cuisine haut de gamme munis de meubles au design raffiné et de qualité premium vous coûteront entre 12 000 et 25 000 euros. Et si vous avez toujours rêvé d’une cuisine « luxe », dans ce cas, prévoyez au moins 25 000 euros.

Les solutions de crédit sans apport pour financer une cuisine

Comme vous avez pu le constater, l’installation d’une nouvelle cuisine exige des sommes relativement importantes. Pour financer votre projet, vous pouvez vous tourner vers les crédits bancaires. Sachez que si les montants sollicités sont faibles, aucun apport personnel ne vous sera demandé. En revanche, s’il est question d’une somme élevée, attendez-vous à ce que la banque vous exige un capital de départ.

Dans la famille des crédits à la consommation, deux choix s’offrent à vous : le crédit affecté et le prêt personnel. Comme son nom le sous-entend, le crédit affecté est dédié à l’achat d’un bien spécifique et rien d’autre. Vous pouvez le souscrire auprès d’une banque ou d’une enseigne commerciale. Si la vente de votre cuisine ne s’effectue pas, le prêt est automatiquement annulé et vous n’aurez rien à rembourser. Le prêt personnel pour sa part n’est pas affecté à une utilisation précise et vous pouvez disposer librement des fonds obtenus. En échange de cette liberté, vous payerez des taux d’intérêt plus élevés.

Financer une cuisine avec un prêt immobilier

Une autre solution qui s’offre à vous consiste à intégrer le financement de votre cuisine dans le prêt immobilier. Mais si vous choisissez cette option, vous devez formuler votre demande avant la signature du contrat, ce qui implique d’avoir déjà à votre disposition le devis de votre cuisine. Au cours de cette démarche, vous n’aurez pas forcément besoin de verser un apport, car pour votre prêt immobilier, vous avez déjà payé votre contribution financière. Sachez qu’avant d’accepter votre demande, la banque doit réaliser une étude de faisabilité en calculant votre taux d’endettement ainsi que votre reste à vivre.